L'eau qui dort de Michael PINSKY (Paris décembre 2015)

Des vélos, une brouette, quelques caddies... A la tombée du jour, des objets, à la fois étranges et familiers, semblent flotter à la surface de l’eau. Des lumières s’allument l’une après l’autre, révélant les déchets enfouis sous les eaux dormantes, enfin sortis de l’oubli auquel ils étaient destinés.

Repêchés par une équipe de plongeurs, ces rebuts ont été ensuite récurés par Michael Pinsky pour être exposés. Grâce à cette installation, ces ordures jetées par tous au fil des années dans les eaux du canal de l’Ourcq retrouvent une seconde vie inespérée.

Désireux de confronter les acteurs de cette société de consommation, l’artiste agit positivement en nettoyant le canal et invite par la même occasion les riverains à la contemplation. Pour que la question de l’environnement ne soit plus une source de malaise mais d’inspiration.